Attention aux arnaques des fausses vignettes Crit’Air

Attention aux arnaques des fausses vignettes Crit’Air

Obligatoire dans certaines agglomérations françaises, la vignette anti-pollution fait des émules chez les arnaqueurs. Est-elle vraiment infalsifiable ? Comment éviter les escroqueries ? Voici toutes les informations qui peuvent vous être utiles pour vous garantir l’achat d’une pastille anti-pollution officielle, sans vous faire avoir !

Vignette Crit’Air : à quoi sert-elle ?

La pastille autocollante anti-pollution s’inscrit dans la volonté de l’État à vouloir améliorer la qualité de l’air dans les grandes métropoles françaises, fortement impactées par les émissions polluantes des véhicules. La santé des habitants et la préservation de l’environnement sont un enjeu majeur dans ces villes.

Pour répondre à cette problématique, le dispositif Crit’Air a été déployé. Il permet de classer tous les types de véhicules en fonction de leurs rejets polluants. Ainsi, le trafic routier est régulé et en faveur des véhicules les plus propres.

C’est une mesure qui est applicable aussi bien aux voitures, qu’aux deux-roues, qu’aux poids lourds et qu’aux véhicules utilitaires légers.

Leur niveau de pollution est identifié selon leur type, leur motorisation, leur date de première immatriculation et leur norme Euro. En fonction de ces éléments, les véhicules sont répartis en 6 niveaux : 0 correspondant aux véhicules les moins polluants et 5 aux plus polluants.

L’apposition de la vignette Crit’Air est obligatoire pour rouler et stationner dans les zones à faibles émissions mobilité, aussi appelée ZFE-m, sous peine de sanction. Il s’agit des métropoles comme Paris, Grenoble, Strasbourg ou Rouen. Il est alors nécessaire de vous renseigner sur les restrictions de circulation, propres à chacune des villes, avant de vous y rendre.

La pastille anti-pollution est aussi requise dans les villes qui déclenchent la circulation différenciée en cas de pics de pollution.

Quelles sont les arnaques connues concernant les certificats de l’air ?

La pastille anti-pollution est-elle vraiment infalsifiable ?

La vignette Crit’Air est présentée comme un document étant hautement sécurisé et infalsifiable pour réduire tous les risques de fraude.

Pour cela, elle est dotée d’un flashcode qui permet d’authentifier et de valider l’authenticité de la pastille. Mais certains affirment pouvoir falsifier la vignette en générant un faux flashcode leur permettant de choisir la catégorie Crit’Air qu’ils souhaitent, afin qu’elle soit à leur avantage. Puis, ils fabriquent une fausse pastille autocollante à la couleur correspondante. Mais gare à vous, le QR code des vignettes officielles dispose d’un cryptage complexe qui est non reproductible.

En cas de contrôle, les forces de l’ordre identifieraient tout de suite qu’il s’agit, en réalité, d’une fausse vignette Crit’Air.

Les faux sites administratifs

Depuis la mise en place du dispositif Crit’Air, il existe un boom des arnaques sur des sites administratifs non officiels.

Ceux-ci, souvent bien classés dans les résultats Google, réussissent à appâter facilement les utilisateurs en recherche du site officiel. Leurs URL étant semblables au site mis en ligne par le ministère de l’Écologie, ils suscitent la confusion dans l’esprit des propriétaires de véhicules. Mais prudence, commander votre vignette anti-pollution dessus ne vous garantit pas l’authenticité de votre certificat qualité de l’air.

Comment obtenir une vignette Crit’Air officielle ?

Pour éviter de vous faire avoir par des sites frauduleux, il est fortement conseillé d’acheter votre pastille anti-pollution sur le site dédié gouvernemental à l’adresse : www.certificat-air.gouv.fr.

Vous devez alors remplir un formulaire à renvoyer, en ligne ou par courrier, avec vos informations de contacts et les détails de votre véhicule.

Il existe également une autre possibilité : celle de vous faire accompagner dans votre démarche, par un service d’accompagnement dans la délivrance des titres, indépendant de l’État. C’est notamment le cas de Vignette-Pollution. Votre demande est alors simplifiée et plus rapide, grâce à notre service qui récupère automatiquement les données liées à votre véhicule à partir du numéro de votre plaque d’immatriculation.

Dans les deux cas, votre vignette est imprimée par l’imprimerie nationale et dispose d’un caractère officiel. Vous la recevrez à l’adresse postale indiquée après quelques jours ouvrés. Pour être en règle, il vous faut l’apposer de manière visible sur votre pare-brise et la fourche de votre moto.