Comment coller la vignette Crit’Air ?

Comment coller la vignette Crit’Air ?

Le port de la pastille Crit’Air est devenu indispensable pour les véhicules, depuis la mise en place des zones à faibles émissions mobilité ou lors de la circulation différenciée. Tous les propriétaires de véhicules doivent se conformer aux exigences de ce certificat qualité de l’air, qui permet de limiter la circulation des véhicules polluants et donc la pollution atmosphérique. Il est alors essentiel de savoir l’apposer correctement sur votre véhicule, sans l’abîmer. Dans le cas où elle serait illisible ou même absente, vous pouvez écoper d’une contravention. Voici les étapes à suivre pour bien coller la vignette selon la nature de votre véhicule.

Vignette Crit’Air : de quoi parle-t-on ?

Il s’agit d’un document qui se présente sous la forme d’une pastille autocollante de différentes couleurs avec un chiffre allant de 0 à 5. Il permet de renseigner le niveau de pollution de chaque véhicule, qu’il s’agisse de voiture, de deux-roues, d’autocar, d’autobus, ou de camion. Cette vignette est utilisée dans certaines métropoles françaises pour limiter le rejet d’émissions polluantes des véhicules trop anciens. Ces villes réduisent l’accès à certaines zones aux véhicules les plus polluants, pour améliorer leur qualité de l’air et donc la santé de leurs habitants.

Selon la motorisation et la date d’immatriculation de votre véhicule, un numéro lui est attribué pour le classer dans une catégorie Crit’Air. 0 correspond aux véhicules les moins polluants, autrement dit les plus écologiques, et 5 représente les véhicules qui émettent un rejet de particules fines trop élevées. Obtenir ce certificat qualité de l’air permet de circuler librement selon les règles en vigueur dans les villes.

Il faut noter qu’il ne concerne pas les véhicules de collection, de transport médical ou les engins utilisés dans les chantiers de construction ou dans les champs.

Coller la vignette Crit’Air : mode d’emploi

Après avoir effectué votre demande de pastille environnementale sur le site gouvernemental ou par le biais d’un service indépendant à l’image de Vignette-Pollution.net, vous la recevrez par courrier.

Pour tous les véhicules, elle doit être apposée à l’avant et de manière lisible, depuis l’extérieur.

Étapes pour apposer la pastille Crit’Air sur les voitures, les poids lourds et les utilitaires

Dans un premier temps, il est nécessaire de nettoyer minutieusement l’intérieur de votre pare-brise. Plus précisément, la zone inférieure droite où elle sera collée. Il suffit ensuite de bien sécher cette partie, pour éviter une dissipation de la colle, ce qui abîmerait la vignette.

Ensuite, munissez-vous de votre document et décollez l’ensemble par l’arrière, puis apposez-la précisément à l’endroit nettoyé.

Et enfin, veillez à ce que votre pastille Crit’Air soit bien visible et lisible de l’extérieur. Surtout, n’essayez pas de la repositionner, car elle pourrait se déchirer.

Étapes pour coller le certificat qualité de l’air sur les véhicules deux-roues ou trois-roues

Pour tous les véhicules sans pare-brise comme les motos ou les scooters, il suffit de retirer le patch situé au recto du courrier, de décoller soigneusement le certificat Crit’Air, puis de le retourner et de le replacer au même endroit.

Ensuite, décollez l’ensemble par l’arrière du courrier et apposez la pastille recto sur une zone située à l’avant du véhicule, à l’extérieur. Il peut s’agir de la fourche, du garde-boue, du carénage ou de la bulle pour les scooters. Une fois collée, ne la touchez plus, sous peine de l’abîmer.

Quels sont les risques encourus en cas d’absence de certificat Crit’Air ?

Si vous n’avez pas apposé votre vignette Crit’Air, qu’elle est illisible ou falsifiée, vous pouvez écoper d’une amende s’élevant à :

  • 68 € pour les voitures et les deux-roues
  • 135 € pour les poids lourds, les bus et les autocars

Vous risquez également la mise en fourrière de votre véhicule.