Service d’accompagnement dans la délivrance des certificats qualité de l’air, indépendamment de l’État et de ses organismes.

Vignette Crit’Air pour moto

Vignette Crit’Air pour moto

Les vignettes Crit’Air définissent les motos autorisées à rouler ou non dans les agglomérations soumises à des restrictions de circulation. Catégorie de pastille, prix, zones d’utilisation, démarches… Découvrez tout ce qu’il y a à savoir sur les vignettes Crit’Air pour moto.

La vignette Crit’Air pour moto, c’est quoi ?

Pour réduire la pollution atmosphérique causée par les véhicules, les services publics ont opté pour un système qui classe leur degré de pollution. Le certificat qualité de l’air, qui se présente sous forme d’une pastille autocollante, est valable aussi bien pour les voitures que pour les deux-roues. Il a pour objectif de réguler la circulation des motos les plus polluantes dans les zones à faibles émissions mobilité ou lors d’une importante pollution de l’air.

Quelle vignette Crit’Air pour les motos ?

Vous êtes propriétaire d’un motocycle ? Sachez que vous êtes soumis à la même réglementation que les autres véhicules en matière de vignette anti-pollution.

Chaque catégorie de moto est donc classifiée par niveau de pollution et leur date d’immatriculation selon la norme Euro. Chaque niveau est représenté par une vignette comportant un numéro et une couleur.

Pour bien comprendre à quelle catégorie votre moto appartient, voici un récapitulatif :

  • Crit’Air verte moto 0 : 100 % électrique et hydrogènes
  • Crit’Air violette moto 1 : moteur gaz ou hybride rechargeable ; immatriculation depuis le 1er janvier 2017 pour les motos ; 1er janvier 2018 pour les cyclomoteurs ; ou Euro 4
  • Crit’Air jaune moto 2 : immatriculation du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2016 pour les motos ; jusqu’au 31 décembre 2017 pour les cyclomoteurs ; Euro 3
  • Crit’Air orange moto 3 : immatriculation du 1er juillet 2004 au 31 décembre 2006 ou Euro 2
  • Crit’Air bordeaux moto 4 : immatriculation du 1er juin 2000 au 30 juin 2004, pas de norme Euro

À noter que toutes les motos immatriculées avant le 1er juin 2000, sont interdites de circuler dans les zones à faibles émissions mobilité.

Les zones d’utilisation de la vignette Crit’Air pour moto

Être équipé d’un certificat qualité de l’air moto est obligatoire dans les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m). Cela vaut notamment pour les grandes métropoles telles que Paris, Lille, Lyon, Grenoble, Toulouse ou encore Strasbourg. Renseignez-vous sur les différentes restrictions propres à chaque agglomération.

De plus, la vignette Crit’Air moto est également indispensable lors des pics de pollution dans les zones de protection de l’air (ZPA) ainsi que ZPA départementales (ZPAD). En effet, ces agglomérations adoptent ponctuellement la circulation différenciée pour réduire l’impact de la pollution environnementale.

Notez également que la vignette Crit’Air moto s’applique aussi bien pour les immatriculations françaises qu’étrangères.

Démarches pour obtenir une vignette Crit’Air pour moto

Où acheter une pastille pollution Crit’Air pour moto ?

Il existe deux possibilités pour faire votre démarche de certificat qualité de l’air :

  • via un service d’accompagnement dans la délivrance des vignettes Crit’Air, indépendants des services publics, comme Vignette-Pollution
  • sur le site officiel de l’État

Avec Vignette-Pollution, vous bénéficiez d’un accompagnement sur mesure et rapide pour obtenir votre pastille Crit’Air pour moto. Votre achat se réalise en remplissant notre formulaire et ne vous prend que 5 minutes ! Pour cela, vous avez uniquement besoin de votre numéro de plaque d’immatriculation et de vos informations de contact (nom, prénom et adresse). Pour faciliter votre demande, notre service récupère automatiquement les données liées à votre deux-roues. Vous n’avez pas à rechercher de vote côté à quelle catégorie votre véhicule appartient. De plus, Vignette-Pollution s’engage à traiter votre demande sous 4 heures, avec possibilité de réduire le délai à 2 heures en version express. Sous 24 heures, une vignette provisoire vous est envoyée, puis quelques jours plus tard, vous recevrez votre pastille Crit’Air définitive. De même, le suivi de votre démarche est disponible par e-mail.

Par ailleurs, si vous choisissez de faire votre demande via les services de l’État, vous pouvez l’effectuer de deux façons : par le biais de leur site ou par voie postale. Dans les deux cas, il est nécessaire de remplir le formulaire adéquat et de fournir les justificatifs demandés. Notez cependant que le délai annoncé de 10 jours peut être allongé. En effet, des retards de délivrance sont souvent connus.

Certificat de qualité de l’air pour moto : prix et durée de vie

Il faut savoir que les vignettes Crit’Air pour moto sont valables tout au long de la durée de vie de votre engin, tant qu’elles restent lisibles.

Leur prix est fixe et s’élève à 3,67 €, frais d’acheminement inclus. En revanche, l’acheter par le biais de notre service vous reviendra à 59,90 € incluant : traitement de dossier en 4 heures, récupération des données de votre véhicule, impression, envoi d’un certificat provisoire et expédition en quelques jours.

Vignette Crit’Air pour moto : mode d’emploi

Le certificat qualité de l’air a l’obligation d’être apposé de façon visible. Lors de la réception de votre vignette Crit’Air, procédez d’abord par retirer le patch présent sur le recto du courrier. Ensuite, décollez délicatement la pastille pour la replacer sur le verso du document. Il suffit enfin de décoller le tout par l’arrière et de l’apposer de manière visible sur la fourche de la moto.

Sanctions en cas de non-conformité ou absence de vignette pour moto

Vous êtes soumis à des amendes, dans les cas où :

  • vous n’avez pas de vignette Crit’Air sur votre moto et circuler dans les zones restreintes
  • vous conduisez une moto dont la catégorie est interdite
  • vous avez falsifié votre vignette Crit’Air

Vous ne risquez en revanche aucun retrait de point, mais vous êtes passible d’une contravention à hauteur de 68 €, majorée à 180 € si le délai de paiement n’est pas respecté. Pour la création et l’utilisation d’une vignette contrefaite, l’amende peut aller de 135 € à 750 €.

De plus, le non-respect de la réglementation en vigueur peut entraîner l’immobilisation totale de votre deux-roues.