Service d’accompagnement dans la délivrance des certificats qualité de l’air, indépendamment de l’État et de ses organismes.

Vignette Crit’Air 2

Vignette Crit’Air 2

Les vignettes Crit’Air ne cessent de fleurir sur les pare-brises des véhicules. Voitures, motos, poids lourds… Tous sont désormais soumis à ce dispositif qui a pour objectif de réguler la circulation des véhicules les plus polluants dans les grandes métropoles françaises. La vignette Crit’Air 2 étant la catégorie la plus attribuée, découvrez si votre véhicule en fait partie et les démarches pour l’obtenir.

Qui est concerné par la vignette Crit’Air 2 ?

Depuis 2016, les collectivités ont mis en place l’obligation d’être équipé d’une vignette Crit’Air afin de réduire la pollution atmosphérique dans les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m). Ce système vise à définir quel véhicule peut continuer à rouler ou non à l’intérieur de ces zones, en fonction de la quantité d’émission polluante qu’il rejette.

Vignette Crit’Air 2 : pour quelle catégorie de véhicule ?

Départagés en 6 catégories, les véhicules sont désormais classés des moins polluants aux plus polluants grâce aux certificats qualité de l’air Crit’Air. Cette classification se base sur leur date d’immatriculation, leur motorisation et la norme Euro. Ces pastilles, de couleurs différentes et comportant un chiffre, indiquent le niveau de rejets polluants des voitures, des deux-roues ou des poids lourds.

Sont compris dans la catégorie Crit’Air 2 (de couleur jaune) :

  • les voitures ou les utilitaires légers diesel immatriculés à partir du 1er janvier 2011 ou Euro 5 et 6 ; à moteur essence immatriculés entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010 ou Euro 4
  • les motocycles Euro 3 ou immatriculés du 1er janvier 2007 au 31 décembre 2016 ; les cyclomoteurs immatriculés entre le 1er janvier 2007 et le 31 décembre 2017 ou Euro 3
  • les poids lourds à moteur diesel immatriculés à partir du 1er janvier 2014 ou Euro 6 ; à moteur essence immatriculés du 1er octobre 2009 au 30 septembre 2013 ou Euro 5

Zones d’utilisation de la vignette Crit’Air 2

De plus en plus de grandes villes françaises passent en zone à faibles émissions mobilité. Il est prévu que toutes les métropoles de plus de 150 000 habitants seront classées ZFE-m à partir de 2025. Pour l’heure, il en existe quatre : Paris, le Grand Paris, la Métropole de Lyon et de Grenoble. En revanche, de nouvelles ZFE-m rejoindront les rangs courant 2021 comme la Métropole de Toulouse, Marseille, Nice-Côte d’Azur, Rouen-Normandie, Montpellier et Toulon-Provence-Méditerranée.

Il devient alors obligatoire de demander une vignette Crit’Air si vous circulez régulièrement dans ces agglomérations ou prévoyez de vous y rendre. Sachez que les restrictions de circulation dans les ZFE-m sont permanentes et non ponctuelles. Notez qu’avec la Crit’Air 2, vous pourrez circuler au moins jusqu’en 2025 dans ces agglomérations.

D’autre part, être équipé d’un certificat qualité de l’air vous permet de circuler dans les zones de protection de l’air (ZPA) ou zones de protection de l’air départementale (ZPAD) lors des pics de pollution. Selon le seuil de pollution de l’air, ces zones peuvent décider d’appliquer ponctuellement la circulation différenciée pour réduire les émissions polluantes.

Démarches pour obtenir la vignette Crit’Air 2

Comment faire une vignette Crit’Air 2 ?

Vous avez besoin d’effectuer une demande de pastille Crit’Air ? Pour cela, deux possibilités s’offrent à vous : faire votre démarche à l’aide d’un service en ligne accompagnateur dans la délivrance du certificat qualité de l’air, à l’image de Vignette-Pollution ou par le biais du site officiel de l’État.

Choisir d’effectuer sa démarche via Vignette-Pollution, c’est bénéficier d’un service rapide et simple. En moins de 5 minutes, votre demande est complétée à l’aide de notre formulaire simplifié. En effet, vous avez uniquement besoin de renseigner la plaque d’immatriculation de votre véhicule, votre nom, votre prénom et votre adresse (e-mail et postale). Grâce à votre immatriculation, notre service récupère de façon automatique les données liées à votre véhicule (date d’immatriculation, norme Euro…) pour en déterminer la catégorie. La durée de traitement de votre demande est courte : 4 heures seulement. Vous recevez, sous 24 heures, un certificat provisoire en attendant de recevoir le définitif qui vous sera envoyé quelques jours plus tard.

Sinon, vous devez remplir le formulaire en ligne sur le site des services publics Crit’Air. Vous avez alors l’option de faire votre demande en dématérialisée ou renvoyer le formulaire par courrier au ministère de l’Écologie. Le délai de délivrance des vignettes Crit’Air est annoncé à 10 jours, mais sachez qu’il est souvent bien plus long.

Certificat de qualité de l’air 2 : coût et durée de vie

Tous les véhicules bénéficient d’un tarif unique concernant la vignette Crit’Air. Celle-ci, peu importe la catégorie, est au prix de 3,67 €. Cependant, en optant pour notre service d’accompagnement, le coût est de 59,90 €, incluant : la récupération automatique des données du véhicule, un délai de traitement raccourci, l’impression et la livraison rapide.

Une fois commandée, vous n’avez pas besoin de la renouveler, à moins qu’elle devienne illisible ou que vous changiez de pare-brise. La pastille anti-pollution a une durée de vie illimitée.

Quelles sont les sanctions en cas de non-conformité ou absence de vignette ?

Vous n’êtes pas équipé de pastille anti-pollution ? Vous circulez dans les ZFE-m ou roulez avec un véhicule non autorisé ? Sachez que vous vous exposez à des contraventions si vous ne respectez pas les règles de circulation imposées par certaines agglomérations.

En général, une amende à hauteur de 68 € s’applique, avec une possible majoration à 180 €. D’autre part, s’il s’avère que votre vignette Crit’Air est falsifiée, vous êtes soumis à une sanction entre 135 € et 750 €.

Retenez également que ces infractions peuvent entraîner l’immobilisation complète de votre véhicule et sa mise en fourrière.