Service d’accompagnement dans la délivrance des certificats qualité de l’air, indépendamment de l’État et de ses organismes.

Vignette Crit’Air Bordeaux

Vignette Crit’Air Bordeaux

Lors des pics de pollution, Bordeaux impose la vignette Crit’Air aux conducteurs de véhicules. Cette mesure gouvernementale écologique a pour objectif de limiter l’impact de la pollution atmosphérique sur la santé des Bordelais et sur l’environnement. La circulation est alors régulée selon la quantité de rejet d’émissions polluantes des véhicules. Achetez votre pastille pollution dès maintenant et découvrez toutes les restrictions qui y sont liées.

Vignette Crit'Air à Bordeaux : qui est concerné ?

La ville de Bordeaux fait partie des zones de protection de l’air (ZPA). C’est pourquoi, il est nécessaire d’apposer sur votre pare-brise une pastille Crit’Air lors d’alertes de pollution. Cette mesure permet de réguler la circulation des véhicules trop polluants en faveur de ceux qui le sont moins.

Vignette Crit’Air et catégorie de véhicules, comment ça marche ?

Le dispositif Crit’Air, en vigueur depuis 2016 dans certaines villes, se présente sous forme de vignette autocollante de différentes couleurs. Tous les types de véhicules (voitures, motos, utilitaires, bus ou camion) sont classés en 6 catégories distinctes : des moins polluants aux plus polluants.

Pour définir le classement de votre véhicule, il est pris en compte sa date de mise en circulation, sa motorisation et son niveau dans la norme européenne d’émission polluante (norme Euro).

Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif des conditions requises pour chaque catégorie Crit’Air :

  • Vignette Crit’Air 0 : véhicules électriques et hydrogènes
  • Vignette Crit’Air 1 : véhicules au gaz et hybrides rechargeables ; voitures et utilitaires à moteur essence immatriculés à partir de 2011 ou Euro 5 et 6, poids lourds et bus à partir de 2014 ou Euro 6 ; deux-roues à partir de 2017 ou Euro 4
  • Vignette Crit’Air 2 : voitures et utilitaires diesel immatriculés à partir de 2011 ou Euro 5 et 6, motorisation essence entre 2006 et 2010 ou Euro 4 ; poids lourds et bus diesel à partir de 2014 ou Euro 6, essence entre 2009 et 2013 ou Euro 5 ; deux-roues entre 2007 et 2016 ou Euro 3
  • Vignette Crit’Air 3 : voitures et utilitaires diesel mis en circulation entre 2006 et 2010 ou Euro 4, essence entre 1997 et 2005 ou Euro 2 et 3 ; poids lourds et bus diesel entre 2009 et 2013 ou Euro 5, essence entre 2001 et 2009 ou Euro 3 et 4 ; deux-roues entre 2004 et 2006 ou Euro 2
  • Vignette Crit’Air 4 : voitures et utilitaires diesel immatriculés entre 2001 et 2005 ou Euro 3 ; poids lourds diesel entre 2006 et 2009 ou Euro 4 ; deux-roues entre 2000 et 2004
  • Vignette Crit’Air 5 : voitures et utilitaires diesel immatriculés entre 1997 et 2000 ou Euro 2 ; poids lourds et bus mis en circulation entre 2011 et 2006 ou Euro 3

En revanche, les voitures, les deux-roues et les utilitaires datant d’avant 1997 ne font pas partie du classement, car trop polluants. Tout comme les poids lourds et les bus mis en circulation avant 2001 ainsi que les deux-roues dont l’immatriculation est antérieure à 2000.

Certificat de pollution de l’air Crit’Air : zones de restriction à Bordeaux

Pour améliorer la qualité de l’air de la ville de Bordeaux, des restrictions sont appliquées pendant les pics de pollution. La préfète du département de la Gironde peut, le cas échéant, activer la circulation différenciée à partir du quatrième jour de l’alerte pollution.

La zone concernée par cette mesure comprend l’intérieur de la rocade de Bordeaux (A630 et RN 230), à l’exception de celle-ci, entre 6h00 et 22h00. Les conducteurs sont alors uniquement autorisés à rouler avec un véhicule comportant une vignette Crit’Air 0, 1, 2 ou 3.

Les Bordelais sont donc obligés d’apposer une pastille pollution sur leur pare-brise pour circuler dans l’agglomération, sous peine de sanction.

Démarches pour obtenir une vignette Crit’Air à Bordeaux

Comment faire une vignette Crit’Air à Bordeaux ?

L’obtention de votre certificat qualité de l’air à Bordeaux, s’effectue de manière dématérialisée. Vous pouvez procéder à l’achat sur le site officiel du gouvernement ou par le biais d’un service accompagnateur dans la délivrance des vignettes Crit’Air.

Avec Vignette-Pollution, commandez votre pastille en moins de 5 minutes ! Votre demande est simplifiée : vous avez seulement besoin de compléter vos informations de contact et votre plaque d’immatriculation dans notre formulaire dédié. À l’aide de votre immatriculation, notre service se charge de collecter les informations liées à votre véhicule pour déterminer sa catégorie Crit’Air. Votre demande est ensuite validée dans un délai de 4 heures. Puis, elle est envoyée à l’imprimerie nationale. En attendant la réception de votre vignette par courrier, un certificat provisoire vous est envoyé par e-mail. Par ailleurs, toute votre démarche reste accessible avec un suivi par e-mail.

Sinon, il reste possible de faire votre achat sur le site de l’État. Cependant, nous vous mettons en garde face à une longue attente pour la réception de votre vignette.

Quel est le prix et la durée de vie d’une vignette pollution ?

D’une manière générale, acheter une pastille Crit’Air revient à 3,67 €. Si vous souhaitez passer par notre service d’accompagnement, la tarification s’élève à 59,90 €. Est alors inclus : le délai de traitement ultra-rapide, la récupération des données de votre véhicule, l’impression par l’imprimerie nationale, la pastille provisoire et la livraison en quelques jours du certificat Crit’Air.

Par ailleurs, vous n’avez pas besoin de renouveler la vignette une fois achetée. À l’exception d’un changement de pare-brise ou d’un manque de lisibilité.

Sanctions en cas de non-conformité ou absence de vignette

Si vous roulez sans être équipé de certificat qualité de l’air lors de la circulation différenciée, vous vous exposez à une amende de 68 € pour les voitures, les deux-roues et les utilitaires. Le montant de la contravention passe à 180 € pour les camions et les bus. Au même titre, la contrefaçon de certificat entraîne une sanction entre 135 € et 750 €.