Service d’accompagnement dans la délivrance des certificats qualité de l’air, indépendamment de l’État et de ses organismes.

Vignette Crit’Air Lyon

Vignette Crit’Air Lyon

La métropole de Lyon fait partie des zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m) depuis le 1er janvier 2020. Cette mesure vise à améliorer la qualité de l’air de l’agglomération pour ses habitants en régulant la circulation des véhicules polluants. Pour rouler librement, chaque véhicule doit alors posséder une vignette Crit’Air. Découvrez comment faire votre demande et toutes les informations relatives à la pastille pollution.

Vignette Crit’Air à Lyon : qui est concerné ?

Traversant de forts épisodes de pollution, Lyon est désormais une zone à faibles émissions mobilité. Chaque véhicule doit donc avoir une vignette pollution sur le pare-brise pour pouvoir rouler. Celle-ci permet de réguler la circulation des véhicules trop polluants en indiquant la quantité d’émissions polluantes qu’ils rejettent.

Vignette Crit'Air et catégorie de véhicules, comment ça marche ?

Le système Crit’Air classe aussi bien les voitures, les deux-roues, les utilitaires que les camions et les bus en fonction de leur niveau de pollution.

Sous forme de pastille autocollante colorée, le dispositif contient 6 catégories de véhicules. Pour les déterminer, il tient compte de la motorisation du véhicule, de la date d’immatriculation et du classement selon la norme européenne (norme Euro).

Les catégories Crit'Air se départagent comme suit :

  • Vignette Crit’Air 0 : véhicules électriques et hydrogènes
  • Vignette Crit’Air 1 : véhicules au gaz et hybrides rechargeables ; voitures et utilitaires à moteur essence immatriculés à partir de 2011 ou Euro 5 et 6, poids lourds et bus à partir de 2014 ou Euro 6 ; deux-roues à partir de 2017 ou Euro 4
  • Vignette Crit’Air 2 : voitures et utilitaires diesel immatriculés à partir de 2011 ou Euro 5 et 6, motorisation essence entre 2006 et 2010 ou Euro 4 ; poids lourds et bus diesel à partir de 2014 ou Euro 6, essence entre 2009 et 2013 ou Euro 5 ; deux-roues entre 2007 et 2016 ou Euro 3
  • Vignette Crit’Air 3 : voitures et utilitaires diesel mis en circulation entre 2006 et 2010 ou Euro 4, essence entre 1997 et 2005 ou Euro 2 et 3 ; poids lourds et bus diesel entre 2009 et 2013 ou Euro 5, essence entre 2001 et 2009 ou Euro 3 et 4 ; deux-roues entre 2004 et 2006 ou Euro 2
  • Vignette Crit’Air 4 : voitures et utilitaires diesel immatriculés entre 2001 et 2005 ou Euro 3 ; poids lourds diesel entre 2006 et 2009 ou Euro 4 ; deux-roues entre 2000 et 2004
  • Vignette Crit’Air 5 : voitures et utilitaires diesel immatriculés entre 1997 et 2000 ou Euro 2 ; poids lourds et bus mis en circulation entre 2011 et 2006 ou Euro 3

Les véhicules trop anciens et polluants ne peuvent pas être classés. Il s’agit des voitures et utilitaires immatriculés avant 1997, des poids lourds et bus immatriculés avant 2001 et des deux-roues datant d’avant 2000.

Certificat de pollution de l’air Crit’Air : zones de restriction à Lyon

Désormais zone à faibles émissions mobilité, la métropole lyonnaise est soumise à des règles strictes de circulation concernant les véhicules les plus polluants. Ces derniers n’ont plus le droit de rouler ou de stationner dans les périmètres définis, de manière permanente.

Pour information, la ZFE-m couvre les arrondissements de Lyon, les communes de Caluire-et-Cuire, Bron, Vénissieux et Villeurbanne, et l’intérieur du périphérique. Sont concernés par cette interdiction tous les poids lourds et les utilitaires qui transportent de la marchandise, ayant une vignette Crit’Air 3, 4 et 5.

Tous les autres véhicules sont autorisés à circuler, sauf lors de pics de pollution. Dans ce cas, le préfet d’Auvergne-Rhône-Alpes peut activer la circulation différenciée. Ce qui a pour conséquence de limiter le trafic des véhicules équipés de pastille pollution 4 et 5. Seuls ceux ayant un certificat Crit’Air 0, 1, 2 et 3 sont autorisés à rouler.

Démarches pour obtenir une vignette Crit’Air à Lyon

Comment faire une vignette Crit’Air à Lyon ?

Si vous souhaitez vous procurer un certificat Crit’Air pour rouler librement dans la métropole de Lyon, vous pouvez en faire la demande via Vignette-Pollution.net ou par le site des services publics.

Service d’accompagnement dans la délivrance des vignettes Crit’Air, nous vous permettons d’accélérer votre démarche. En quelques clics seulement, votre demande est réalisée et traitée sous 4 heures ! Il suffit simplement de remplir le formulaire avec votre contact et votre plaque d’immatriculation. Les données de votre véhicule sont ensuite automatiquement récupérées. Puis, dès validation, nous envoyons votre pastille pollution à l’imprimerie nationale. En attendant la réception de celle-ci à l’adresse indiquée, sous quelques jours, nous vous procurons un certificat provisoire par e-mail. Toutes les étapes sont entièrement traçables via un suivi par e-mail.

Par ailleurs, le site gouvernemental se tient à votre disposition pour vos demandes en ligne ou par voie postale. Cependant, il fait face à d’importants retards de délivrance.

Quel est le prix et la durée de vie d’une vignette pollution ?

Quelle que soit la catégorie Crit’Air, le prix est le même pour tous, à savoir 3,67 € la vignette seule. En revanche, pour bénéficier d’un service d’accompagnement complet et rapide, il faut compter 59,90 €. Cela comprend : la récupération automatique des données du véhicule pour simplifier votre demande, le traitement en 4 heures, l’impression, l’envoi d’un certificat provisoire en 24 heures et la livraison en quelques jours à votre adresse postale.

La durée de vie d’une vignette Crit’Air est illimitée. Seuls les cas suivants requièrent un renouvellement : changement de pare-brise ou mauvaise lisibilité.

Sanctions en cas de non-conformité ou absence de vignette

Rouler avec un véhicule interdit dans la ZFE-m ou sans vignette, entraîne une amende à hauteur de 68 € pour les voitures, les utilitaires et les deux-roues et 180 € pour les poids lourds et les bus. De plus, cela peut également déclencher l’immobilisation du véhicule et sa mise en fourrière.

En cas de contrefaçon du certificat qualité de l’air, vous êtes exposé à une contravention de 135 € pouvant s’étendre à 750 €.