Vignette Crit’Air Toulon

Vignette Crit’Air Toulon

Depuis le 1er juillet 2021, la métropole Toulon-Provence-Méditerranée est devenue une zone à faibles émissions (ZFE-m). L’objectif ? Encourager la circulation des véhicules propres pour améliorer la qualité de l’air et la santé de ses habitants. Pour ce faire, les automobilistes de la région Provence-Alpes-Côte-d’Azur ont l’obligation de disposer une vignette Crit’Air sur leur véhicule pour pouvoir circuler librement. Retrouvez les conditions d’application du système Crit’Air, des zones et des véhicules concernés, ainsi que la démarche pour commander votre certificat qualité de l’air.

Vignette Crit’Air à Toulon : qui est concerné ?

Instaurée par l’État, la pastille pollution permet d’identifier le niveau de rejet d’émissions polluantes de tous les véhicules. Et d’ainsi éviter la circulation des plus polluants.

Vignette Crit’Air et catégorie de véhicules, comment ça marche ?

Il faut savoir que le certificat qualité de l’air s’applique à tous les types de véhicules : voiture, moto, utilitaire léger, camion et bus. Chaque conducteur doit alors apposer cet autocollant coloré contenant un chiffre, sur le pare-brise ou la fourche de son véhicule.

Répartis en 6 niveaux de pollution, les véhicules sont classés selon leur âge, leur type de motorisation et leur position dans la norme européenne (norme Euro). Plus le chiffre est proche de 0, plus le véhicule est considéré comme propre. Plus il s’éloigne, plus il possède un fort rejet de polluants.

Pour information, voici comment se divise le classement :

  • Vignette Crit’Air 0 verte : véhicules électriques et hydrogènes
  • Vignette Crit’Air 1 violette : véhicules au gaz et hybrides rechargeables ; voitures et utilitaires à moteur essence immatriculés à partir de 2011 ou Euro 5 et 6, poids lourds et bus à partir de 2014 ou Euro 6 ; deux-roues à partir de 2017 ou Euro 4
  • Vignette Crit’Air 2 jaune : voitures et utilitaires diesel immatriculés à partir de 2011 ou Euro 5 et 6, motorisation essence entre 2006 et 2010 ou Euro 4 ; poids lourds et bus diesel à partir de 2014 ou Euro 6, essence entre 2009 et 2013 ou Euro 5 ; deux-roues entre 2007 et 2016 ou Euro 3
  • Vignette Crit’Air 3 orange : voitures et utilitaires diesel mis en circulation entre 2006 et 2010 ou Euro 4, essence entre 1997 et 2005 ou Euro 2 et 3 ; poids lourds et bus diesel entre 2009 et 2013 ou Euro 5, essence entre 2001 et 2009 ou Euro 3 et 4 ; deux-roues entre 2004 et 2006 ou Euro 2
  • Vignette Crit’Air 4 bordeaux : voitures et utilitaires diesel immatriculés entre 2001 et 2005 ou Euro 3 ; poids lourds diesel entre 2006 et 2009 ou Euro 4 ; deux-roues entre 2000 et 2004
  • Vignette Crit’Air 5 grise : voitures et utilitaires diesel immatriculés entre 1997 et 2000 ou Euro 2 ; poids lourds et bus mis en circulation entre 2011 et 2006 ou Euro 3

Les véhicules hors classement sont considérés comme trop polluants et ne peuvent prétendre au port de la vignette Crit’Air. Ce sont toutes les voitures ou les véhicules utilitaires immatriculés avant 1997, les poids lourds et les bus antérieurs à 2001 et les deux-roues âgés d’avant 2000.

Certificat de pollution de l’air Crit’Air : zones de restriction à Toulon

Afin de favoriser une meilleure qualité de l’air et réduire l’émission de particules fines, la préfecture du Var a placé la métropole de Toulon en ZFE-m, au 1er juillet 2021. En conséquence, les véhicules utilitaires légers et les poids lourds équipés d’une vignette Crit’Air 5 et non classés sont interdits à la circulation et au stationnement. Et ce, de façon permanente.

Cette mesure sera élargie aux véhicules particuliers au 1er juillet 2022. Il est donc recommandé de vous procurer sans plus tarder une pastille pollution pour circuler librement.

Le périmètre d’application concerne les communes suivantes de la métropole du Var : Toulon, Carqueiranne, La Crau, La Garde Hyères, Ollioules, Le Pradet, Le Revest-les-Eaux, Saint-Mandrier-sur-Mer, Six-Fours-les-Plages, La Seyne-sur-Mer, La Valette-du-Var.

Démarches pour obtenir une vignette Crit’Air à Toulon

Comment faire une vignette Crit’Air dans le Var ?

L’achat de votre certificat qualité de l’air pour Toulon s’effectue de manière dématérialisée, sur le site officiel de l’État ou à l’aide d’un service d’accompagnement indépendant des services du gouvernement comme Vignette-Pollution.

À partir de notre formulaire dédié, votre demande se fait en 5 minutes chrono ! Les seules informations dont nous avons besoin sont : votre contact, votre adresse et votre numéro de plaque d’immatriculation. Nos équipes s’occupent de rassembler les données nécessaires de votre véhicule pour déterminer son classement Crit’Air. Votre dossier est ensuite validé sous 4 heures, puis envoyé à l’imprimerie nationale. Quelques jours après votre démarche, votre pastille environnementale se trouvera dans votre boîte aux lettres ! Si vous avez besoin de circuler durant le délai d’attente, nous vous fournissons une vignette provisoire.

Le site du ministère de l’Écologie se tient à votre disposition pour votre démarche, mais peut connaître de gros retards face à une demande croissante.

Quel est le prix et la durée de vie d’une vignette pollution ?

Le tarif de la pastille Crit’Air est de 3,67 € via le site officiel, avec frais d’envoi en France compris. Pour bénéficier d’un service de manière accélérée et simplifiée, il faudra compter un montant de 59,90 €. Ce tarif comprend les prestations suivantes : un délai de traitement en moins de 4 heures, la récupération des informations de votre véhicule, l’impression, la vignette provisoire et définitive avec les frais d’acheminement de celle-ci.

La vignette Crit’Air a la particularité d’être valide toute la vie du véhicule. Elle n’a donc pas besoin d’être renouvelée, à l’exception d’un bris de pare-brise ou d’une mauvaise lisibilité.

Quelles sanctions en cas de non-conformité ou absence de vignette ?

Les automobilistes circulant dans la ZFE Toulon-Provence-Méditérannée Métropole sans vignette Crit’Air ou avec un véhicule non autorisé se verront attribuer une amende.

Celle-ci est à hauteur de 68 € pour les voitures, les deux-roues et les véhicules utilitaires légers, et s’élève à 135 € pour les poids lourds et les bus.

Le non-respect des restrictions peut également entraîner l’immobilisation et la mise en fourrière du véhicule concerné.

D’autre part, si vous utilisez une pastille pollution contrefaite, vous vous exposez à une contravention entre 135 € et 750 €.